Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à une solution utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation (le nombre de pages vues, le nombre de visites, leur fréquence de retour, ...). En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies de mesure d’audience. Si vous souhaitez refuser les cookies et les paramétrer, cliquer sur.. « En savoir plus »

 
Natixis Interépargne > Galerie des témoignages "collaborateurs"

Galerie des témoignages "collaborateurs"

Valérie Deniau - Chef de projets Maîtrise d'ouvrage

Le témoignage des collaborateurs de Natixis Interépargne

Découvrez de façon régulière, la vision de nos collaborateurs sur leur propre métier en 6 questions

  • Bonjour Valérie, peux-tu nous parler du métier de chef de projets Maîtrise d’ouvrage (MOA) et de son rôle au sein de la Direction des Systèmes d’Information ?

Le chef de projet MOA a pour mission d’organiser toutes les phases d’un projet informatique : qualité, coût et respect des échéances. Il endosse à la fois la casquette du chef de projet pour l’organisation, le budget, les réunions… et celle de la maîtrise d’ouvrage, de l’analyse des besoins au déploiement. Je me dis parfois que c’est comme un chef d’orchestre, qui pilote et coordonne le projet et travaille en étroite collaboration avec les métiers et la Maîtrise d’œuvre.

 

  • Quelle est ta spécificité au sein de ce service ?

Je suis chef de projets MOA depuis 2010, mais ce n’est pas mon premier métier. J’ai en effet une formation marketing – stratégie commerciale. J’ai travaillé pendant 7 ans au sein de la Direction Marketing de Natixis Interépargne, en tant que Chef de projet, puis au sein de l’Ingénierie Produits pendant 3 ans. J’ai un profil atypique par rapport à mes collègues qui ont plutôt une formation d’ingénieur. Ma force est la vision client qui est dans mes gènes. De ce fait, je m’occupe plus des projets destinés aux fonctions supports et commerciales.

 

  • Sur quels projets travailles-tu par exemple et comment les mènes-tu à bien ?

L’année 2016 a été consacrée en grande partie à la mise en place de notre outil de gestion des campagnes marketing. Ce projet a été passionnant. L’équipe s’est mobilisée dans un contexte un peu compliqué, mais nous avons réussi à atteindre nos objectifs et nous avons tous beaucoup appris. Cette année, j’ai la chance de pouvoir intégrer la BIG Factory, l’incubateur d’innovation de Natixis. Pouvoir travailler dans un mode disruptif, en agilité, et avec des équipes d’autres filiales m’enthousiasme. Découvrir ces nouvelles façons de travailler m’intéresse beaucoup, notamment dans le cadre de la transformation digitale et des nouvelles façons d’appréhender les clients, et les futurs clients comme la génération Y.

 

  • Quelles sont les difficultés auxquelles tu peux être confrontée dans le cadre de ton métier ?

La principale difficulté est la disponibilité des membres des équipes projet. En effet, les projets doivent respecter un planning. Souvent les experts métier ont d’autres activités et il n’est pas simple de les mobiliser/monopoliser sur une période définie. Et lorsque le projet nécessite des modifications de planning, cela se complique. Le calage des réunions de pilotage, où il faut trouver un créneau avec le(s) sponsor(s)… peut aussi s’avérer parfois un véritable casse-tête!


  • Quels sont les aspects de ton métier qui te plaisent le plus ?

Ce qui me plait particulièrement dans ce métier, c’est sa diversité : j’ai eu la chance de mettre en place de nouveaux outils pour l’entreprise. Chaque projet est différent, innovant et permet d’acquérir de nouvelles connaissances et de monter en compétence. Et gérer tous les aspects du projet de sa conception à sa réalisation est très satisfaisant. L’autre aspect, c’est le travail en équipe, qui permet de créer une cohésion autour du sujet, de réfléchir à plusieurs et donc d’aller plus loin. Mais ce n’est pas toujours facile… L’équipe étant constituée de personnes de différents services, profils, horizons, sites. Créer du lien est la clé de la réussite à mon sens.

 

  • Pour finir, une question un peu décalée… Si la MOA était une chanson ? Laquelle serait-elle et pourquoi ?

"Under pressure" ! C’est un clin d’œil à la pression, parfois nécessaire, pour que les projets se réalisent dans les délais et budgets impartis !

Evaluer ce contenu