Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à une solution utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation (le nombre de pages vues, le nombre de visites, leur fréquence de retour, ...). En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies de mesure d’audience. Si vous souhaitez refuser les cookies et les paramétrer, cliquer sur.. « En savoir plus »

 
Natixis Interépargne > 3 questions à Christophe Huguet

3 questions à Christophe Huguet

Christophe Huguet, Directeur des Opérations Epargnants

Le 16/02/2016

Pour la majeure partie des entreprises, les traitements relatifs à l’intéressement et à la participation vont bientôt débuter.

A l'approche de la période des traitements d'intéressement et de participation, comment vous êtes-vous préparés ? 

La préparation se déroule en deux étapes :

  • Chaque année, nous établissons un bilan en fin de campagne afin de capitaliser sur les bonnes pratiques et nous préparons les évolutions nécessaires en fonction de ce que nous pouvons anticiper, notamment la Loi Macron.
 
  • En amont de la nouvelle campagne, nous nous assurons que toutes les évolutions attendues sont fonctionnelles et intègrent notamment toutes les nouvelles dispositions législatives.  Nous rencontrons également l’ensemble des services concernés par des traitements d’intéressement et de participation, afin de disposer des plannings pour adapter les ressources en conséquence. Nos collaborateurs sont sensibilisés chaque jour sur les traitements en cours, les éventuelles particularités et les dates limites de prise en compte des bulletins par exemple. 

 

De quelle façon la loi Macron va-t-elle impacter votre activité ?  

  • L’une des dispositions principales de la loi Macron concerne l’harmonisation de la participation et de l’intéressement, c’est-à-dire  une date limite unique de versement et une même logique d’investissement par défaut.
 
  • Concrètement, à défaut de choix du bénéficiaire entre le versement et l’affectation de son intéressement, ses droits sont investis dans le plan d’épargne salariale existant, dans les conditions prévues par l’accord d’intéressement. Les outils mis à disposition des salariés pour exprimer leur choix ont donc été modifiés en conséquence.
 
  • Nous devrions donc connaître une augmentation du nombre de bulletins reçus. Par ailleurs, les dates d’investissement étant harmonisées pour la participation et l’intéressement, les bulletins pourront être envoyés en même temps c'est-à-dire dans le même pli. Nous assisterons également à une concentration des traitements. 

 

Quels sont les conseils que vous pourriez donner aux épargnants pour nous transmettre leur choix ?

Des conseils simples et pratiques à la fois :

  • Pour une prise en compte plus commode et plus rapide, nous recommandons aux épargnants d’effectuer leur demande par internet via leur Espace personnel.
 
  • Pour une information complète, qu'ils n’hésitent pas à consulter notre dossier complet sur la participation et l'intéressement ou solliciter "Thomas", notre assistant virtuel interactif.
 
  • Enfin, qu'ils n'attendent pas le dernier moment pour effectuer leur choix ! 

 

Voir aussi

Evaluer ce contenu