L’épargne salariale atteint un niveau historique !

L’Association Française de la Gestion financière (AFG) publie chaque année son enquête sur l’épargne salariale.

Publication des statistiques annuelles de l’épargne salariale par l’AFG

L’épargne salariale, forte de ses 123 milliards et de ses 10 millions de comptes, est une épargne utile aux salariés et à l’économie. En effet, elle permet aux salariés de financer leurs projets personnels et préparer leur retraite. Elle permet aussi de financer l’économie en apportant des capitaux aux entreprises.

Les flux d’investissement dans les PEE et PERCO connaissent une hausse significative de plus de 9%.

Les versements ont en effet dépassé 13,7 milliards d’euros en 2016 (+1,2 milliards par rapport à 2015).

  • 3,5 milliards € au titre de la participation
  • 4,6 milliards € au titre de l’intéressement (+21% sur l’année)
  • 3 milliards € au titre des versements volontaires des salariés
  • 2,6 milliards € au titre de l’abondement des entreprises

 

  • Les versements d’intéressement sont supérieurs de près de 800 millions d’euros à ceux de 2015, soit une hausse de 21% grâce notamment aux effets de la loi Macron de 2015. Le montant des rachats s’élève à près de 14 milliards (+8,5%) participant ainsi au financement de l’économie et des projets des salariés, notamment pour constituer leur apport personnel au moment d’acquérir leur résidence principale). L’achat de la résidence principale a concerné près de 144 000 foyers en leur permettant de financer leur projet à hauteur de 11 700 euros en moyenne.

 

  • Au total, la collecte nette présente un solde légèrement négatif de 300 millions d’euros, comparable à 2015.

 

  • A fin 2016, 39% des salariés sont en gestion pilotée sur leur PERCO. Le nombre de salariés en gestion pilotée a fortement progressé (+66%) grâce aux nouvelles mesures qui en font l’option par défaut du PERCO. Cette gestion pilotée représente désormais près du 1/3 du total des encours.

 

  • Le nombre d’entreprises équipées et le nombre de salariés détenteurs d’un PERCO continuent à progresser, avec des taux de croissance de respectivement 5 et 9%. La progression des encours s’explique principalement par le bon niveau des versements nets qui atteignent 1,4 milliards d’euros, équivalents aux flux nets de 2015.