56 % des épargnants comptent augmenter leur placement en investissement responsable dans les mois à venir selon une étude Natixis Interépargne

Natixis Interépargne, leader de l’épargne salariale en ISR (Investissement Socialement Responsable) avec 30 % de part de marché, a réalisé une enquête en ligne auprès de 2 000 épargnants et 200 responsables d’épargne salariale, du 15 mars au 2 mai 2019. Les résultats mettent en évidence, au-delà de la sensibilité aux enjeux environnementaux et sociaux, et d’une compréhension réduite des mécanismes de l’ISR, une réelle appétence pour l’investissement responsable.

 

Une forte sensibilité aux enjeux environnementaux et sociaux des entreprises et des épargnants
En matière d’épargne salariale, 88% des entreprises accordent une place importante aux enjeux environnementaux et sociaux et 69 % d’entre elles proposent au moins un fonds ISR dans leur dispositif d’épargne salariale. Une sensibilité forte également parmi les épargnants , 65% d’entre eux accordent une place importante aux impacts environnementaux et sociaux dans leurs décisions de placements.

 

Une méconnaissance de l’investissement responsable associée à un besoin de pédagogie
Pour autant, 80 % des entreprises ne comprennent pas la terminologie spécifique à l’ISR : impact investing, best in class ou green bond ne sont pas des concepts assimilés. Et les différents labels ISR demeurent inconnus. Signe de cette méconnaissance, 25 % des entreprises interrogées ne savent pas si leur dispositif d’épargne salariale comprend un ou plusieurs fonds ISR. Un constat similaire peut être fait pour les épargnants, qui, à 90%, ne connaissent pas les termes propres à l’ISR ; 76 % d’entre eux ignorent les critères de sélection des actions ou obligations des fonds ISR dans lesquels ils ont investi. Ils sont même 19 % à ne pas savoir si une part de leur épargne salariale est placée dans des fonds ISR. Au total, malgré un fort intérêt, seuls 32% des épargnants déclarent investir sur des fonds ISR.

 

Une appétence certaine pour l’ISR

Paradoxalement, l’enquête met en évidence un net désir d’investissement ISR : 56 % des épargnants comptent augmenter la part de leur épargne salariale placée en ISR dans les mois à venir. Les craintes sur la performance, contrairement à une idée courante, ne semblent pas être un frein : seuls 13% des entreprises et 19% des épargnants estiment que les fonds ISR présentent une performance inférieure à d’autres fonds. Certaines thématiques apparaissent plus porteuses : les critères prioritaires des épargnants en matière d’investissement ISR sont l’éthique des affaires, la lutte contre la pollution et le changement climatique. Une meilleure compréhension reste la clé : une information plus claire sur les fonds ISR inciterait 64% des épargnants à investir davantage sur ces fonds. Ce qu’estiment également 82% des entreprises.

 

Christophe Eglizeau, directeur général de Natixis Interépargne, déclare : « L’enquête met en évidence une sensibilité réelle des entreprises et des épargnants pour l’investissement socialement responsable. Mais elle démontre également que le besoin d’accompagnement et d’explications demeure très important. »

 

» Découvrez les résultats de l'étude

» Lire le communiqué de presse