Epargne salariale / Assurance vie

L’épargne salariale tire son épingle du jeu !

Grâce à l’aide de votre entreprise, l'épargne salariale vous permet de financer vos projets et de vous constituer un complément de revenu disponible à la retraite. L’épargne salariale offre également un régime fiscal très avantageux, en particulier depuis la mise en place en 2018 du prélèvement forfaitaire unique (PFU) auquel elle n’est pas soumise.

Ce coup de pouce fiscal place l’épargne salariale en bonne position par rapport à d’autres placements comme l’assurance vie.

Et si l’épargne salariale devenait le placement préféré des français ?

 

Faisons un tour d’horizon des points forts du Plan d’Epargne Entreprise (PEE).

 

A la souscription :

 

 

pouce Les sommes investies sur votre PEE sont exonérées d’impôt sur le revenu !

 

 tableau a1

 


A la sortie :
 

 

pouce Le PEE n’est pas impacté par le PFU sur les revenus du capital. Les plus-values sont toujours exonérées d’impôt sur le revenu. Elles sont seulement soumises aux prélèvements sociaux.

 

 tableau d2

 

 

 

Les frais :

 

pouce En plus de bénéficier d’une fiscalité attractive, l’épargne salariale prend aussi l’avantage en termes de frais.

Les frais de tenue de compte peuvent être pris en charge par l’employeur. De plus, les frais des fonds d’épargne salariale sont en moyenne inférieurs à ceux des autres fonds ouverts au public*.

 

* Source : AMF, Lettre de l’Observatoire de l’épargne n° 21, janvier 2017.

 

Alors ne limitez pas les versements dans votre PEE à votre participation, à votre intéressement et aux sommes nécessaires pour toucher votre abondement. Pensez aussi aux versements volontaires !