Natixis Interépargne publie le premier baromètre du PERCO

Le PERCO contribue à rendre les salariés plus acteurs de leur épargne salariale, en particulier chez les 46-55 ans. L’effort de pédagogie doit être poursuivi auprès des épargnants jeunes, surinvestis en monétaire.

Découvrez les grandes tendances

Natixis Interépargne a analysé les comportements de 680 000 épargnants vis-à-vis du PERCO, selon leur âge, les versements réalisés et la gestion financière de leur épargne en 2016.

Les grandes tendances observées :

  • L’investissement moyen dans le PERCO s’établit à 1 746 €. L’effort d’épargne est multiplié par 2,8 entre le début et la fin de carrière.
  • La présence du PERCO incite les bénéficiaires de la participation/de l'intéressement à investir davantage qu’en présence d’un PEE seul.
  • L’abondement demeure l’élément moteur du PERCO : 71 % des épargnants qui ont versé sur le PERCO ont perçu un abondement de 843 €.
  • L’épargne "PERCO" est investie à 59 % en produits actions et diversifiés en phase avec un horizon de placement long.
  • Les épargnants jeunes en gestion libre sont surinvestis en monétaire : 50 % des avoirs PERCO des moins de 35 ans et 37 % de ceux des 35-45 ans sont investis en monétaire.
  • Les passerelles Temps/PERCO mériteraient d’être mieux valorisées.
  • 77 % des épargnants PERCO retraités identifiés en 2013 ont conservé tout ou partie de leur épargne PERCO ; ils conservent une épargne majoritairement dynamique et diversifiée.

     

Liens utiles