L'intéressement

Associez financièrement vos salariés aux résultats ou aux performances de votre entreprise sur la base de critères objectifs librement choisis

L'intéressement en vidéo

Les points forts de l'intéressement

FISCALITÉ

L’intéressement bénéficie d’un cadre fiscal avantageux pour l’entreprise et l’épargnant

OUTIL DE MOTIVATION

En partageant la performance de l’entreprise avec vos salariés, vous contribuez à améliorer significativement leurs résultats et leur productivité

SOUPLESSE

Vous définissez librement les critères d’évaluation et les seuils de déclenchement du calcul du montant global de l’intéressement

Qui peut en bénéficier ?

  • Tous les salariés avec 3 mois d'ancienneté qu'ils soient en CDI, en CDD ou en apprentissage.
  • Les dirigeants non-salariés(1) s'ils emploient de 1 à 250 salariés en plus d'eux-mêmes.
  • Les conjoints s'ils bénéficient du statut de conjoint collaborateur ou conjoint associé.

1. Les dispositifs d’épargne salariale profitent également aux chefs d’entreprise et dirigeants non-salariés (président, directeur général, gérant et membre du directoire) employant habituellement entre 1 à 250 salariés (en plus d’eux-mêmes).

 

Comment ça marche ?

  • Vous définissez librement la formule de calcul liée aux résultats ou à la performance de votre entreprise. Pour cela, vous déterminez les critères d’évaluation et les seuils de déclenchement vous permettant de calculer le montant global de l’intéressement à répartir entre vos salariés. Ces critères doivent être objectivement mesurables, quantifiables et vérifiables (ex : progression du chiffre d’affaires, amélioration de la productivité…)

A noter  
Variable et aléatoire, l’intéressement ne peut être déterminé a priori, son montant résultant d’une formule de calcul liée aux résultats et/ou aux performances de votre entreprise

  • Le montant des primes d’intéressement versées à vos salariés doit respecter des plafonds légaux :

Plafond global :  le montant global des primes d’intéressement ne doit pas excéder 20 % du total des salaires bruts(4) versés à l’ensemble du personnel.
Plafond individuel : la prime d’intéressement ne doit pas excéder 50 % du Plafond Annuel de la Sécurité Sociale (PASS) par an et par bénéficiaire.

  • Une fois le calcul effectué, vous attribuez une prime d’intéressement à vos salariés, qui ont alors le choix entre :

- la percevoir immédiatement (prime soumise à l’impôt sur le revenu),
- la placer dans un plan d’épargne salariale,
- ou mixer les deux options.

A noter
Si vos salariés ne répondent pas à leur prime d’intéressement, l’investissement se fera par défaut dans le Plan d’Epargne Entreprise.

  • En cas d’investissement, vos salariés choisissent de placer leur prime d’intéressement dans :

- le PEE (5 ans),

- et/ou le PERCO (retraite).

 

Lorsque vous mettez en place un PEE et/ou un PERCO, vous choisissez les fonds proposés sur ce plan d’épargne salariale. Chacun représente un potentiel de rendement et de risque plus ou moins élevé en fonction de leur composition : actions, obligations, valeurs monétaires et titres solidaires. Vos salariés peuvent décider d’investir dans les fonds que vous leur proposez en fonction de leur profil d’investisseur, de leur horizon de placement et du niveau de risque qu’ils sont prêts à accepter pour chercher à dynamiser leur épargne.

Offrez à vos salariés un coup de pouce supplémentaire
Vous pouvez choisir de verser un abondement à vos salariés sur l’investissement de leur prime d’intéressement dans leur dispositif d’épargne salariale (si un accord d’abondement est en place dans votre entreprise).

  • La prime d’intéressement investie par vos salariés est disponible au bout de 5 ans sur le PEE ou lors de leur départ en retraite sur le PERCO, mais ils ont la possibilité d’en profiter avant dans certaines situations comme l’achat de la résidence principale. Découvrir les cas de déblocage du PEE et du PERCO

Le cadre fiscal et social avantageux de l’entreprise

  • L’intéressement versé à vos salariés est exonéré de charges patronales et de taxe sur les salaires (hors forfait social(1)) et est déductible du bénéfice imposable de votre entreprise (sous conditions).
  • L’abondement(2) est déductible de votre bénéfice imposable (sous conditions), exonérée de charges patronales (hors forfait social)(3) et de taxe sur les salaires.

1. Le forfait social est une contribution patronale mise en place par la loi de financement de la Sécurité sociale (loi n°2008-1330 du 17/12/2008). 

2. Dans la limite de 300 % du montant du versement du bénéficiaire et de 8 % du Plafond Annuel de la Sécurité Sociale (PASS) applicable en 2018, soit 3 178,56 €. Cette somme est cumulable avec l’abondement d’un plan d’épargne retraite collectif. L’abondement versé dans un PEE et dans un PERCO ne peut toutefois pas excéder 24 % du PASS applicable en 2018, soit 9 535.68 € par an et par bénéficiaire.
3. Le forfait social est une contribution patronale de 20% (Article L137-15 à L137-17 du code de la Sécurité sociale).

 

Le cadre fiscal et social avantageux des salariés

  • Les primes d’intéressement placées sur un plan d’épargne salariale sont exonérées d’impôt sur le revenu et de charges sociales (hors CSG et CRDS et hors forfait social).
  • L’abondement éventuellement mis en place est exonéré de charges sociales (hors CSG-CRDS et hors forfait social) et d’impôt sur le revenu.
  • Les plus-values et revenus de l’épargne sont exonérés d’impôt (hors prélèvements sociaux au titre des revenus des placements).

Un levier de performance sociale et de motivation
En associant vos salariés à la performance de votre entreprise, l’intéressement est un outil de fidélisation et de motivation des collaborateurs.
Véritable atout pour attirer les talents
L’intéressement renforce votre attractivité sur le marché de l’emploi et son cadre fiscal avantageux vous permet d’optimiser vos coûts salariaux.

Les modalités de mise en place de l’intéressement

L’intéressement est une solution d’épargne salariale facultative et accessible à toutes les entreprises, petites, moyennes ou grandes.

  • Pour mettre en place un accord d’intéressement, vous pouvez opter pour :

- le droit commun de la négociation collective,

- des modalités spécifiques

> soit entre le chef d’entreprise et les représentants d’organisations syndicales représentatives dans l’entreprise, 

> soit au sein du comité d’entreprise, 

> soit à la suite de la ratification à la majorité des 2/3 des salariés.

Aide et assistance

UNE QUESTION, UN DOUTE ? CONTACTEZ-NOUS !