Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à une solution utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation (le nombre de pages vues, le nombre de visites, leur fréquence de retour, ...). En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies de mesure d’audience. Si vous souhaitez refuser les cookies et les paramétrer, cliquer sur.. « En savoir plus »

 

Gestion actions Euro/Europe

Mirova maintient ses convictions

Le 28/10/2014

Mirova, la filiale de Natixis Asset Management dédiée à l’Investissement Responsable, maintient ses convictions sur la gestion actions Euro/Europe, malgré une situation de marché défavorable à ses stratégies.

mirova 1La gestion actions Euro/Europe de Mirova est une gestion thématique et de conviction

La gestion actions de Mirova est une gestion responsable, fondamentale, active, orientée vers la création de performance financière à moyen terme. La sélection de valeurs est fondée sur la conviction et s’appuie sur une approche thématique ESG*. Mirova retient les projets industriels attentifs aux enjeux du développement durable, et dont l’analyse financière fondamentale révèle un potentiel de valorisation à long terme. La qualité ESG de la société, sa stratégie en matière de produits et de services, sa gouvernance sont placés au cœur de la stratégie de sélection des entreprises.

Ce style de gestion clair et affirmé se traduit par une structure de portefeuille présentant des biais caractéristiques par rapport aux indices traditionnels de marché. Le style de gestion est notamment marqué par :

  • une exposition sur les thématiques du « développement durable », ce qui implique des biais sectoriels, notamment l’absence de certains secteurs « défensifs » comme le pétrole ou le tabac, et un poids plus important des secteurs cycliques et de croissance ;
  • une répartition plus équilibrée que les indices de marché en termes de capitalisation, c’est-à-dire en pratique plus de petites et de moyennes entreprises ;
  • un portefeuille concentré et des poids par ligne qui dépendent de nos convictions et non du poids des entreprises dans les indices, en pratique des lignes de 1%  à 4%.

 

Pour autant, la gestion de Mirova prend en compte les indices de marché pour définir son cadre de prise de risque. Elle contrôle le risque pris pour chaque ligne du portefeuille, par thématique, par secteur et par pays. Les fonds actions multithématiques régionaux de Mirova sont gérés au sein de bornes de tracking error** (TE) ex ante définies. Ils se situent actuellement plutôt en bas de cette fourchette. Par ailleurs, les gérants suivent le poids de chaque valeur en portefeuille en fonction de 3 critères précis : potentiel de surperformance, forte conviction et liquidité. Les règles de pondération en fonction de ces éléments sont les suivantes :

  • poids maximum pour une valeur réunissant les 3 critères : potentiel de surperformance, forte conviction et liquidité ;
  • poids moyen si l’un des 3 critères n’est pas rempli ;
  • poids minimum  pour les valeurs plus risquées, comme les valeurs technologiques en début de cycle.

 

* Au regard des critères Environnementaux, Sociaux/Sociétaux et de Gouvernance.
** Mesure du risque relatif pris par un fonds par rapport à son indice de référence.

 

Le style de gestion de Mirova a souffert dans la situation actuelle des marchés

Depuis le début d’année 2014, les fonds multithématiques de Mirova affichent une sous-performance relative par rapport à leurs indices de référence. Cette sous-performance s’est creusée notamment à la fin du premier semestre. Depuis juillet, les écarts de performances avec les indices de marché se sont stabilisés, notamment sur la zone Euro.

Les niveaux de TE ex post constatés confirment que les performances relatives s’inscrivent au sein d’un cadre de risque maîtrisé.

La sous-performance des fonds s’explique par le style de gestion de Mirova. Les marchés ont subi plusieurs changements de régime depuis le début de l’année, accentués par la remontée d’aversion au risque liée aux crises géopolitiques en Ukraine et en Syrie au printemps dernier. Dans ce contexte, les investisseurs ont en effet favorisé les grandes entreprises et les valeurs dites « défensives » (par exemple, les services aux collectivités, le tabac, l’alcool et le secteur de la santé). De même, les valeurs traditionnelles du secteur de l’énergie (gaz, pétrole) ont également bien performé en raison de  l’agitation politique qui prévaut en Ukraine et au Moyen-Orient. Ces effets ont eu tendance à disparaître, voire à commencer à s’inverser à partir du mois de juillet.

Les biais structurels de la gestion de Mirova ont été impactés par cette situation de marché, notamment en raison de l’exposition sur les petites et moyennes entreprises et sur les secteurs technologiques et de croissance. 

 

Ces évènements de marché ne remettent pas en cause les convictions d’investissement de Mirova

La gestion de Mirova assume pleinement ses biais sectoriels, qui reflètent sa philosophie et ses convictions d’investissement, comme le souligne Philippe Zaouati, Directeur Général de Mirova :

« Nous sommes des investisseurs de long terme. Nous sommes convaincus que les thématiques comme les technologies en lien avec la digitalisation de l’économie, la mobilité et la santé ont des perspectives de croissance importantes et durables, portées par les tendances de long terme qui modèlent le monde de demain.

De nombreux éléments politiques, réglementaires et économiques confirment notre approche et l’importance grandissante des facteurs sociaux et environnementaux dans les choix d’investissement.

Les initiatives politiques à tous les niveaux sur la transition énergétique, les avancées technologiques ayant un impact structurant sur le reste de l’économie, le rebond économique du secteur des énergies renouvelables qui se confirme avec une amélioration structurelle de l’équilibre offre-demande, sont autant d’exemples qui confortent notre approche et nos convictions sur des thématiques capables de créer de la performance durablement. En parallèle, les amendes infligées au secteur bancaire consécutives aux pratiques litigieuses et les suspicions sur l’évasion fiscale d’entreprises comme Apple et Fiat par la commission européenne* montrent que l’analyse des critères extra-financiers est indispensable à une bonne maîtrise des risques d’investissement. »

Les principales convictions et paris de gestion de Mirova sont aujourd’hui les suivants :

  • la mobilité est une thématique clé au cœur des enjeux sur la transition énergétique et en particulier la gestion des émissions de CO2. Mirova investit dans des équipementiers qui favorisent ces avancées ;
  • dans un monde hyper-connecté, les technologies sont un axe majeur d’investissement, le lancement d’Apple 6 peut par exemple accélérer la pénétration du paiement sur mobile ;
  • le secteur de la santé reste structurellement soutenu à moyen-long terme par le vieillissement de la population ;
  • l’efficacité énergétique reste une thématique forte, qui bénéficie d’un support politique, mais sur laquelle Mirova reste prudente en raison de son exposition cyclique à l’économie européenne ;
  • enfin, la finance durable est un axe nouveau, notamment via certaines banques aux pratiques responsables qui présentent aujourd’hui une valorisation attractive.


Fidèle à son approche, Mirova continue de privilégier au sein de ses thématiques les valeurs de qualité, créant des produits et services pour répondre aux enjeux d’un développement plus durable et qui présentent de solides fondamentaux et des bilans robustes.

Les équipes de Mirova restent convaincues que cette  gestion de conviction, innovante et engagée, combinant opportunités et risques, est la meilleure approche pour générer de la performance sur le long terme.

*Source : Wall Street Journal – Sept. 2014

Rédigé le 17 octobre 2014
Les chiffres cités ont trait aux années écoulées. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.

Les analyses et les opinions mentionnées dans le présent document représentent le point de vue de l’auteur, sont à la date indiquée et sont susceptibles de changer. Il n’y a aucune garantie que les développements futurs correspondront à ceux prévus dans le présent document. 

Evaluer ce contenu

NOUS CONTACTER
Epargnant, salarié ?
Contactez-nous 
du lundi au vendredi de 8h30 à 18h00
au : 02 31 07 74 00
(prix d'un appel local)

 

Gérer son épargne salariale en ligne

Suivez le tutoriel qui vous explique comment gérer son épargne salariale en ligne.