Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à une solution utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation (le nombre de pages vues, le nombre de visites, leur fréquence de retour, ...). En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies de mesure d’audience. Si vous souhaitez refuser les cookies et les paramétrer, cliquer sur.. « En savoir plus »

 

La perception des salariés sur l’épargne salariale en 2014

Résultats du baromètre annuel du Club de l’Épargne Salariale

Le 22/01/2015

Découvrez les principaux résultats du baromètre 2014 du Club de l’Épargne Salariale sur la perception des salariés sur l’épargne salariale.

Le Club de l’Épargne Salariale (dont Natixis Interépargne est membre fondateur) a publié en décembre les résultats de son baromètre annuel sur la perception des salariés sur l’épargne salariale. Cette enquête en ligne a été réalisée fin septembre par Harris Interactive, institut d’études indépendant, auprès d’un échantillon de 600 salariés*.

Nous vous livrons ici quelques-unes des tendances principales…

L’épargne salariale, un outil plébiscité par l’ensemble des cibles interrogées

En 2014, près de la moitié des actifs déclarent disposer d’une épargne salariale, un chiffre en hausse constante depuis 4 ans.

6 bénéficiaires sur 10 se positionnent comme des investisseurs actifs, versant en moyenne 8 % de leur salaire dans leur épargne salariale.

Cette épargne est avant tout destinée à compléter la retraite (54 %), mais constitue également une réserve d’argent pour faire face à des dépenses imprévues (42 %) ou de grosses dépenses (38 %).

Cette utilisation varie significativement en fonction de l’âge du bénéficiaire. 40 % des moins de 35 ans l’utilisent dans le cadre de  l’acquisition de leur résidence principale, tandis que 64 % des plus de 50 ans s’en servent pour préparer leur retraite.

L’épargne salariale en 2014 : un soutien pour la retraite

Les placements financiers hors entreprise (PEA, assurance vie, livret, actions)... constituent le premier investissement pour la retraite (62 %), devant l’épargne salariale (35 %). En revanche, pour la cible des investisseurs** en épargne salariale, celle-ci passe nettement en tête des moyens de financement de la retraite (62 %). Elle est d’ailleurs jugée comme un mode de financement efficace pour la retraite par 52 % des salariés épargnant déjà dans cet objectif. Cette proportion monte à 69 % parmi les investisseurs**.

Image et perspectives de l’épargne salariale

La connaissance des dispositifs d’épargne salariale se révèle moyenne (51 % des salariés disent ne pas très bien voir de quoi il s'agit), y compris parmi les salariés qui en disposent.

Pour les salariés bénéficiaires, les 3 axes de progrès prioritaires pour améliorer l’épargne salariale passent par un assouplissement des conditions de déblocage, une simplification des dispositifs et davantage d’accompagnement (information, formation, conseils…).

 

* Salariés de 18 ans et plus, travaillant en entreprise privée et publique (hors administration et fonction publique) dont 300 salariés bénéficiant de l’épargne salariale et 300 salariés ne bénéficiant pas de l’épargne salariale.

** Salariés bénéficiaires d’un dispositif d’épargne salariale et y ayant investi dans les 12 derniers mois.

 

Documents liés

NOUS CONTACTER
Epargnant, salarié ?
Contactez-nous 
du lundi au vendredi de 8h30 à 18h00
au : 02 31 07 74 00
(prix d'un appel local)