Afin de mieux vous servir et d’améliorer l’expérience utilisateur sur notre site, nous mesurons son audience grâce à une solution utilisant la technologie des cookies. Les données collectées permettent de fournir uniquement des données statistiques anonymes de fréquentation (le nombre de pages vues, le nombre de visites, leur fréquence de retour, ...). En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies de mesure d’audience. Si vous souhaitez refuser les cookies et les paramétrer, cliquer sur.. « En savoir plus »

close button
 

Bilan de l’épargne salariale en 2011

Etude menée par l'AFG

Le 05/06/2012

Dans un contexte économique incertain, l’épargne salariale affiche une résistance remarquable en 2011 selon un bilan récemment publié par l’Association française de la gestion financière (AFG).

Forte hausse des versements

En 2011, les versements sur les plans d’épargne salariale ont progressé de 20 % à plus de 16,3 milliards d’euros selon l’enquête annuelle de l’AFG. Un rebond lié en partie à la forte hausse des versements volontaires (+24 % à 5,2 milliards d’euros).

 

graph article epargnesalari


Le montant total des rachats de parts (comprenant les cas de déblocages anticipés) s’élevant à 11,3 milliards d’euros, l’épargne nette représente alors 5 milliards d’euros.

Les deux principaux cas de déblocages anticipés demeurent :

  • la cessation du contrat de travail, avec un montant moyen débloqué de près de 3 510 euros pour plus de 444 000 salariés ;
  • l’achat de la résidence principale, qui a concerné près de 172 000 foyers en leur permettant de financer leur projet immobilier à hauteur de 8 894 euros en moyenne.

De plus en plus d’entreprises équipées

Le nombre d’entreprises équipées d’un dispositif d’épargne salariale ne cesse d’augmenter (environ 17 000 entreprises de plus en 1 an). Cette croissance en nombre repose beaucoup sur les PME (plus de 254 000 PME équipées à fin 2011 soit une hausse de 7 %).

Stabilisation des encours

L'encours global d'épargne salariale totalise fin 2011, 85,3 milliards d'euros. Ce chiffre accuse une légère baisse un an (- 3,5 %) notamment en raison d’un effet de marché défavorable. Les fonds investis principalement en actions représentent 45 milliards d’euros soit plus de la moitié de l’encours global d’épargne salariale. Ils contribuent de manière significative au financement du tissu économique par le biais des fonds propres des entreprises.

 

graph2

Progression des encours de fonds solidaires et ISR*

Les fonds solidaires représentent 1,7 milliard d’euros d’encours en 2011 contre 1,5 milliard en 2010, soit une hausse de 13 %.

Les fonds ISR progressent de 17 % en 2011, totalisant 10,2 milliards d’euros d’encours. Ils constituent près de 20 % de l’épargne salariale (hors actionnariat salarié)

Aujourd’hui plus de 12,2 millions de salariés bénéficient d’une épargne salariale ce qui enrichit le dialogue social (Les accords sur l’épargne salariale représentent 63% des accords d’entreprises selon DARES - étude août 2011) et procure une source de financement stable pour les entreprises (38% des encours en épargne salariale sont constitués de fonds d’actionnariat salariés soit 32,1 milliards d’euros).

Le constat de l’AFG sur l’épargne salariale en 2011 témoigne de l’intérêt des Français pour ce type de dispositif qui représente l’une des rares sources d’épargne longue en France.

Pour comprendre l’importance de l’épargne salariale au sein du modèle social français, il convient de rappeler deux de ses principaux objectifs :

  • associer tous les salariés sur le long terme aux performances de leur entreprise ;
  • aider tous les salariés à se constituer une épargne, pour leurs projets ou leur retraite.

 


* Investissement Socialement Responsable

Source : AFG « Bilan de l’épargne salariale au 31 décembre 2011 »

doc linkDocuments liés

NOUS CONTACTER
Epargnant, salarié ?
Contactez-nous 
du lundi au vendredi de 8h30 à 18h00
au : 02 31 07 74 00
(prix d'un appel local)