Le Brésil ne danse plus la samba – Ma chronique du lundi

Depuis 2014 et l’effondrement du prix des matières premières l’économie brésilienne souffre.

Par Philippe Waechter, Directeur Recherche Économique, Ostrum Asset Management

Au Brésil, Jair Bolsonaro arrive en tête des élections présidentielles avec 46% des voix. Au-delà de ses positions clivantes sur la société brésilienne (statut des femmes, des gays), sur la critique de l’accord de Paris sur le climat, de la corruption des gouvernements précédents et son souhait de régler la violence endémique du Brésil en armant les brésiliens, y-a-t-il des fondements économiques à sa probable victoire ?